Attelage



Le concours combiné d’attelage se compose de trois épreuves distinctes : une épreuve de dressage, un marathon et un parcours de cône. Pour chacune de ses phases, le meneur et son équipe portent des tenues particulières. De la même façon, la voiture utilisée diffère pour chaque épreuve. Reconnu par la FEI et intégré aux Jeux équestres, l’attelage se pratique en simple, à deux ou à quatre en mains, avec des chevaux ou des poneys.

En concours combiné d’attelage, lors de la phase de dressage, le meneur doit exécuter des figures imposées aux différentes allures. L’obéissance des chevaux, de même que l’impulsion et la position sont évaluées. Quant au meneur, il est jugé sur sa précision, la maîtrise de son attelage et la présentation de son équipage (voiture, harnais, vêtements).

Le marathon est l’épreuve qui suscite le plus d’enthousiasme. Sur un terrain accidenté,  un parcours d’un maximum de 18km permet d’évaluer l’endurance et la qualité des chevaux. Les obstacles peuvent être naturels : ce sont des parcours qui passent à travers la forêt ou qui sont constitués de tournants brusques de montées raides et de gués. Les obstacles construits sont des clôtures ou des allées habilement négociées par le meneur.

La dernière phase est celle des obstacles ou parcours de cônes.  Chaque obstacle est constitué de deux cônes surmontés d’une balle qui si elle tombe, équivaut à 5 points de pénalité. Le meneur franchit un certain nombre d’obstacles dans le sens prévu par le chef de piste. Plus le niveau du meneur est élevé, plus l’espace entre les cônes rétrécit, ce qui lui permet de faire valoir toute sa dextérité.

Le gagnant du concours combiné est le meneur qui a accumulé le plus de points dans les trois épreuves.

Facebook Twitter

septembre 2017
D L Ma Me J V S
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930