Saut d’obstacles

Le saut d’obstacle est l’une des trois disciplines équestres des Jeux olympiques. Chaque équipe cavalier/cheval inscrite à la classe doit franchir le parcours dessiné par le chef de piste. Celui-ci décide de la disposition, de la hauteur et de l’ordre dans lequel les obstacles seront franchis. Il délimite aussi le temps limite auquel le cavalier a droit pour compléter le parcours.

Les obstacles sont très colorés et identifiés par un numéro qui indique l’ordre de saut. Avant chaque épreuve, les cavaliers sont invités à marcher le parcours, ce qui leur permet non seulement de connaître le trajet à effectuer, mais aussi de calculer les foulées nécessaires au cheval. Marcher le parcours est donc une étape essentielle pour les cavaliers, c’est à ce moment qu’ils élaborent leur stratégie.

Pour remporter l’épreuve, le cavalier doit être à la fois le plus rapide et le moins pénalisé. Dans certaines épreuves, les cavaliers qui exécutent un parcours parfait en première ronde sont rappelés pour le barrage. Le barrage comporte moins d’obstacles et doit être accompli plus rapidement que le parcours initial.

En saut d’obstacles, les pénalités sont les suivantes :
1re désobéissance : 4 points
2e désobéissance : élimination
Barre à terre ou obstacle renversé : 4 points
Dépassement du temps alloué sur le parcours : 1 point de pénalité pour chaque tranche de 4 secondes excédant le temps alloué.
Chute du cheval et/ou du cavalier : élimination

On nomme désobéissance les actes du cheval visant à éviter de franchir le saut. Un cheval peut donc refuser, c’est-à-dire qu’il ne saute pas l’obstacle et s’arrête devant lui, ou se dérober, autrement dit, il évite l’obstacle et passe sur le côté. Le cavalier, devant un refus ou une dérobade, doit reprendre le saut concerné s’il s’agit de la première désobéissance, lors de la deuxième, il doit quitter la piste.

Facebook Twitter

juillet 2017
D L Ma Me J V S
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031EC